Meilleur aspirateur sans sac : test, avis et critères de choix

Plus de 3 millions d’aspirateurs sont vendus en France chaque année depuis l’an 2006, ce qui équivaut quasiment à une vente toutes les 10 secondes ! Ce chiffre énorme montre combien de fois cet appareil est indispensable de nos jours, alors qu’il était considéré comme un accessoire de luxe 2 siècles plus tôt. Trois grands types d’appareils se disputent la demande : aspirateur sans sac, balai et robot. Nous nous intéresserons dans cet article au modèle sans sac.

Généralité et historique

En 1860, la technologie n’était pas très avancée, mais il fallait bien trouver un moyen d’épousseter les tapis et moquettes. Un inventeur du nom de Daniel Hess a donc mis au point le balai à tapis qui fonctionnait grâce à des soufflets créant du vide pour aspirer la poussière. Le succès de cette invention fût limité, de même que celui du Whirlwind, autre appareil mécanique d’origine américaine breveté en 1869. Il faudra attendre 1901 pour que le premier aspirateur motorisé soit fabriqué par le Britannique Cecil Booth, mais encore une fois, l’invention est quasiment impopulaire. Elle est jugée trop encombrante, car pour s’en servir, il fallait en plus du moteur à essence 30 m de tuyaux et des chevaux pour la traction.

Cependant, à partir de l’année 1900, la recherche s’accélère et de nouveaux modèles sont proposés tous les 2 à 3 ans jusqu’en 1906 où l’aspirateur à sac est inventé par Spangler. Celui-ci revend le brevet de son appareil à Hoover qui devient l’un des leaders mondiaux de la fabrication des aspirateurs.
L’aspirateur sans sac, très en vogue en ce moment, est pour la première fois dessiné dans les années 30, mais il n’est réellement lancé sur le marché que dans les années 80. Le robot aspirateur est le plus jeune de tous, car sa commercialisation n’a débuté que dans les années 90.

Top 3 meilleurs aspirateur sans sac

40 % des aspirateurs vendus de nos jours sont sans sac : cela prouve qu’il s’agit d’un modèle performant et très prisé par les ménages. Les grandes surfaces et les commerces spécialisés en proposent une grande variété et on se demande toujours lequel choisir. Mais pour un total confort d’utilisation, vous pourrez retenir l’un des 3 mentionnés ci-dessous.

Meilleur rapport qualité/prix : Powerpro Active FC9521/09

D’une puissance de 750 W pour un poids de 6 kg, cet aspirateur sans sac pas cher proposé par Philips offre un excellent rapport qualité/prix. Son efficacité est nettement au-dessus de la moyenne grâce à sa brosse Tri Activ+ et à sa technologie d’aspiration Power Cyclone 4. Il est facile à utiliser et vendu avec une garantie de 2 ans, et contrairement à la majorité des aspirateurs, il est muni d’un variateur de puissance et d’un filtre de type HEPA 10. C’est une pure merveille qui est livrée avec ses accessoires essentiels que sont un suceur plat, un manche télescopique et une brosse TriActive.

Il a cependant 2 petits inconvénients : il est de classe énergétique B, ce qui veut dire qu’il consomme plus qu’un appareil de classe A, et son réservoir a une capacité de 1,7 L contre 2 L en moyenne pour un petit aspirateur sans sac. Il est un peu bruyant (78 dB enregistrés en état de marche), mais son ronronnement est moins dérangeant que celui de beaucoup d’appareils qui dépassent le seuil des 80 dB pendant leur fonctionnement.

0 % d’allergène avec Dyson DC37C Total Allergy

L’aspirateur DC37C Total Allergy de Dyson se hisse à la seconde place du classement. Il faut dire qu’il a une particularité, celle de pouvoir aspirer toutes les substances allergènes du sol. Il débarrasse à la perfection les sols durs de tous les débris légers, y compris les poils d’animaux.

Sa technologie d’aspiration Radial Root Cyclone est son principal atout. Pour de meilleurs résultats, elle a été associée à un moteur d’une puissance de 750 W et à un filtre permanent et lavable. Il a un poids de 7 kg et un réservoir d’une capacité de 2 L. Mais malgré cette grosseur, il est facile de s’en servir et il ne consomme pas beaucoup d’énergie, car étant de classe A. Toutefois, l’aspirateur sans sac DC37C Total Allergy a un rendement moins intéressant sur les moquettes et tapis que sur les sols durs. Il est également plus bruyant que son prédécesseur avec un niveau sonore de 84 dB.

Dyson DC33C Origin : un des plus vendus du marché

La marque Dyson a décidément la cote et pour terminer ce comparatif, on retrouve un autre appareil édité par elle : DC33C Origin ! Il a assez de points communs avec le DC37C Total Allergy. Ils ont en effet la même puissance de 750 W, un poids unique de 7 kg, la même capacité de réservoir, et tous les 2 émettent un son de 84 dB durant leur fonctionnement.

Cependant, l’aspirateur sans sac a un plus car il cumule 2 technologies d’aspiration, la technologie Root Cyclone et la technologie Ball qui améliorent nettement son confort d’utilisation. Mais comme le DC37C, il n’est pas très performant sur les tapis et moquettes. Bien dommage pour un appareil de classe A avec autant d’atouts.

Aspirateur sans sac : comment fonctionne-t-il ?

L’aspirateur sans sac a progressivement remplacé celuiavec sac dans les logis modernes parce que celui-ci devenait embarrassant à utiliser. Les aspirateurs classiques sont en effet équipés d’un sac qui leur permet de collecter les déchets, mais aussi de filtrer l’air absorbé pendant l’aspiration. L’accessoire donne de bons résultats tant que les micros trous qui aident à filtrer l’air sont vides. Mais quand celui-ci se remplit de déchets, le filtre à air devient inefficace, ce qui oblige à changer régulièrement de sac si l’on ne veut pas faire sauter le moteur de son appareil.

Les aspirateurs sans sac ont définitivement résolu cette problématique, car eux n’ont pas besoin d’un sac à micro-trous pour évacuer l’air. Ils disposent d’un bac pour collecter les déchets et d’un système spécifique de double séparation cyclonique qui permet de séparer l’air des déchets et de l’expulser à l’extérieur autrement. Cette ingénieuse invention est due à James Dyson qui a repris le principe déjà abordé par Yonkers en 1928. Il l’a nettement amélioré et déposé sous brevet en 1986 avant de réussir à commercialiser les modèles d’aspirateurs sans sac les plus performants en 1993.

Comprendre la double séparation cyclonique

Quand un aspirateur sans sac est en marche, un cyclone naît au sein de l’appareil. Ce cyclone fait tourbillonner l’air et le fait remonter à toute vitesse dans le tube d’aspiration pour qu’il soit expulsé au dehors de l’appareil par les conduits appropriés. Par contre, les particules lourdes comme les déchets ne peuvent monter, et elles restent collées sur les parois du tube et vont plutôt se déposer dans le bac collecteur de l’appareil. Tout se passe sans accroc et le moteur ne risque ni de surchauffer ou de se planter parce que les 2 modes d’évacuation sont distincts.

Avantages et inconvénients du modèle

Un aspirateur sans sac est puissant, performant et très intéressant. Il est un peu plus cher à l’achat qu’un appareil avec sac, mais il est plus économique quant à sa gestion et son usage à long terme. De plus, les fabricants l’ont largement perfectionné, et il est plus facile de vider son bac collecteur de déchets. Il suffit d’appuyer une manette au-dessus de la poubelle pour que le bac s’ouvre et que son contenu s’y déverse. C’est plus respectueux pour la planète car il n’y a pas de sac lourd à changer.

Voici une vidéo de comparaison entre plusieurs aspirateurs sans sac.

L’aspirateur sans sac est également ergonomique et peu énergivore. Il est plus simple d’entretien et totalement hygiénique, et il ne présente pas de risque de perte d’efficacité. Par contre, et ce sont là ses principaux inconvénients, il reste un appareil généralement lourd (entre 5 et 7 kg en moyenne), et assez bruyant avec plus de 80 dB de son émis pendant qu’il est en marche.

Combien prévoir pour un achat ?

La fourchette de prix de l’aspirateur sans sac est très large : entre 75 et plus de 700 euros. Tout dépend du modèle et de ses performances, les produits d’entrée de gamme (entre 75 et 200 euros) laissant sérieusement à désirer quant à leur efficacité. Par contre de 200 à 500 euros, on peut trouver de très bons produits, intervalle de prix dans lesquels on retrouve les aspirateurs sans sac et à balai de la marque Dyson. Selon la catégorie, un aspirateur pas cher de Philips coûte soit moins de 150 euros, soit un peu plus. Les modèles haut de gamme coûtent bien plus de 500 euros et vont parfois au-delà de 700 euros.

Maintenance et entretien au quotidien

La première chose à faire pour assurer une longue vie à son aspirateur est de vider son bac à déchets après chaque utilisation, qu’il soit plein ou pas. Ensuite, il est hors de question de s’en servir pour aspirer de l’eau ou du liquide : passez d’abord la serpillière ! Il faut également penser à nettoyer son filtre et sa brosse au moins une fois le mois, et aussi à désencrasser les tuyaux régulièrement. Enfin, pour terminer, il faut dépoussiérer l’aspirateur sans sac de manière périodique. Un débris de poussière là où il ne faut pas peut lui occasionner des dommages, ce à quoi il faut remédier efficacement par le passage d’un bon coup de chiffon avant et après utilisation.

 

[ratings]

Commenter